Ostheopathie

Ostéopathie – Philippe Lamy

L’ostéopathie est une approche thérapeutique non conventionnelle qui repose sur l’idée que des manipulations manuelles du système musculo-squelettique et des techniques de relâchement myofascial permettent d’apporter un soulagement dans le domaine du trouble fonctionnel.

photo6

La Grossesse

La grossesse est un moment particulier dans la vie d’une femme. Durant toute cette période, les changements physiologiques qui ont lieu entraînent notamment un changement régulier du centre de gravité de la maman. Ceci va engendrer différentes adaptations au sein de l’organisme de la femme pour garantir un équilibre global. Ces mécanismes peuvent être à l’origine de dysfonctionnements qui peuvent entraîner divers troubles fonctionnels :

  • nausées, remontées acides…
  • gênes à la respiration
  • douleurs cervicales, dorsales ou lombaires
  • sciatalgies, sciatiques
  • troubles du transit (constipation…)
  • prise en charge post partum (après l’accouchement)

 

L’ostéopathe va accompagner la femme enceinte tout au long de sa grossesse afin de lui garantir la meilleure adaptation possible aux changements que son organisme connaît. Il pourra aider à accompagner la future maman vers son accouchement en libérant, entre autres son bassin.  De plus, en post-partum, l’ostéopathe pourra traiter les douleurs résiduelles de l’accouchement, les séquelles de la césarienne ou de la péridurale, travailler pour optimiser la rééducation du périnée et de la posture maternelle.

 

La séance d’ostéopathie ne remplace en aucun cas les visites obstétricales et la préparation à l’accouchement effectuée par les sages-femmes.

Le Nourrisson

L’ostéopathe accompagne avec douceur votre bébé dés ses premières semaines. Il fera un bilan des zones de tensions tissulaires à traiter, mises en place in utéro (dans le ventre de la maman) ou durant l’accouchement.

 

De plus, un accouchement avec un long travail, par utilisation d’instruments (ventouse ou forceps) sont autant d’éléments qui pourront favoriser la mise en place de zones de blocage et de tensions. Ces dernières peuvent perturber l’équilibre global de bébé et ainsi être à l’origine de nombreux désagréments.

 

L’Ostéopathie est indiquée chez le nourrisson pour différents motifs :

  • Sommeil de mauvaise qualité
  • Troubles du comportement
  • Déformations du crâne
  • Reflux gastro-oesophagiens (RGO), régurgitations
  • Plagiocéphalies (aplatissement d’une partie du crâne) souvent associées à une tête toujours tournée du même côté
  • Torticolis congénitaux
  • Troubles digestifs (coliques…)
  • Canal lacrymal bouché (entraîne des écoulements au niveau de l’oeil)
  • Bronchiolites, problèmes ORL
photo5
photo4

L’enfant / L’adolescent

A l’acquisition de la marche, l’organisme de l’enfant doit s’adapter aux nouvelles contraintes de gravité imposées par la position debout. L’ostéopathe, dans sa prise en charge, recherchera les éventuels dysfonctionnements qui peuvent se mettre en place et pourra accompagner l’enfant tout au long de sa croissance. En effet, durant cette période de croissance, des gênes et douleurs peuvent apparaître, sans compter l’influence des différents traumatismes et micro-traumatismes (chutes, pratique de sports…).

Les traitements orthodontiques, fréquents de nos jours, peuvent être précédés puis accompagnés par l’ostéopathie. Par compensation, des tensions peuvent se mettre en place aussi bien au niveau de la mâchoire, du cou, du haut du dos et même parfois encore plus à distance.

La colonne vertébrale peut être le lieu de l’installation de scolioses ou attitudes scoliotiques, notamment lors des pics de croissance.

 

Des motifs plus généraux peuvent également amener à consulter un ostéopathe : difficulté à la concentration, hyperactivité, troubles posturaux ou digestifs, troubles du sommeil, énurésie (pipi au lit)…

 

Aussi, l’adolescence sera pour la jeune femme une période de changements hormonaux importants avec la mise en place des cycles menstruels et des éventuelles gênes et douleurs qui peuvent les accompagner.

L’adulte

Le mal de dos constitue un motif très fréquent de l’adulte chez l’ostéopathe. Le type de douleur peut varier : lombalgies, sciatiques/sciatalgies, dorsalgies, cervicalgies/trapezalgies…

 

Régulièrement, l’apparition de gênes et douleurs peut être liée à l’activité professionnelle : mauvaises postures de travail, position assise prolongée, port de charges, surmenage et stress professionnel. Toutes ces contraintes régulières peuvent entraîner des dysfonctionnements qui pourront se manifester autant au niveau du système musculaire et articulaire que neurologique, viscéral…

 

Les différents traumatismes comme les chutes, les accidents de la voie publique ou de sport peuvent être à l’origine de zones de tension, de blocages, et ainsi créer d’importants déséquilibres. Le rôle de l’ostéopathie dans le cadre de blessures est également important afin d’optimiser la récupération et anticiper des troubles fonctionnels locaux et à distance.

photo3
photo2

Ostéopathie et Sportif

Les efforts déployés lors de la pratique de sports soumettent souvent l’organisme à des contraintes importantes. Les différentes structures du corps sont fortement sollicitées (articulations, ligaments, muscles…).

 

L’ostéopathie peut à la fois agir en prévention de blessures en équilibrant les différentes structures du corps mais également dans le cadre de gênes et douleurs précises. L’ostéopathe peut aider le sportif à la préparation d’une compétition et l’aider à optimiser ses performances. Le praticien prendra en compte le niveau de pratique sportive du patient et les spécificités liées à chaque sport afin de proposer un traitement adapté et personnalisé.

Ostéopathie et Senior

L’organisme connaît inévitablement les effets du temps. Certains gestes du quotidien autrefois insignifiants deviennent parfois plus pénibles et douloureux. L’ostéopathie permet dans un certain nombre de cas de ralentir, stabiliser, et d’améliorer la douleur et la gêne fonctionnelle de la plupart des phénomènes dégénératifs bénins qui sont dûs à la sédentarité et à l’âge.

 

Les motifs fréquents peuvent être des douleurs musculaires et articulaires (membres, colonne vertébrale…), des changements de position et déplacements pénibles, des troubles de l’appareil digestif, urinaire, des vertiges… Le rôle de l’ostéopathe sera d’apporter un maximum de confort afin de diminuer au mieux les gênes.

photo1